5- Excursion à Rosette

 

Rosette (Rachid) est une ville portuaire de 60 000 habitants, située à 65 kilomètres à l’est de la ville d’Alexandrie (1h30 de trajet). Elle conserve encore un style pittoresque grâce à ses jolies maisons hautes et relativement étroites, aux façades ornées de moucharabiehs.

Cette belle ville, fondée par Ahmad Ibn Toulon en 870, est située aujourd’hui sur la rive gauche de la branche occidentale du Nil.

Se balader dans les rues de Rachid est un véritable voyage dans le temps.

Rosette vit de la pêche et de la récolte des dattes mais la pêche constitue l'essentiel des ressources locales.

Rosette est devenue une ville d’une importance majeure dès sa reconstruction. La ville a été construite à quelques kilomètres du littoral à des fins stratégiques pour éviter une attaque venue de la mer.

Un siècle plus tard, elle devient très prospère grâce à son port fluvial qui la reliait au Caire, mais son port a commencé à jouer un rôle plus important après le déclin économique de la ville d’Alexandrie.

Après l’annexion de l’Égypte par les Ottomans, en 1517, Rosette est devenue le port principal du pays qui reliait l’Égypte à la Turquie ottomane et à tous les États qui dépendaient d’Istanbul, jusqu’à ce qu’Alexandrie ait repris sa place prépondérante au cours du XIXe siècle.

Après un voyage de 6 000 km, le Nil se jette dans la mer Méditerranée à l’embouchure Ouest qui se trouve à dix kilomètres au Nord de Rosette.

 

Itinéraire:

Départ le matin en voiture privée climatisée pour visiter :

Les maisons de Rosette

Elles se caractérisent par une architecture haute, sur deux ou trois étages, dont les façades sont très largement ajourées de moucharabiehs (fenêtres) qui permettaient aux femmes de se cacher derrière ces superbes dentelles de bois.

Les portes, elles aussi imposantes, permettaient, dit-on, à un chameau chargé de rentrer dans la cour.

On compte 22 splendides maisons de marchands datant de l’époque ottomane. Solides bâtisses de briques noires et rouges.

Parmi ces magnifiques demeures historiques de Rachid figurent la maison Ramadan et la maison d’Amassiali, qui est un édifice de trois étages, dont le premier comprend une salle de réception et le bureau du maître.

Richement décorée, cette dernière maison représente presque tous les aspects de l’architecture arabo-islamique.

Il faut s’arrêter aussi à la maison Abou-Chahine, à l’intérieur de laquelle un moulin a été aménagé. Celui-ci conserve encore aujourd’hui ses immenses presses en bois.

La ville possède également un hammam traditionnel (bain maure) Azouz, construit aussi au XVIIIe siècle, mais qui ne fonctionne plus aujourd’hui.  

Il présente des salles dallées de marbre et des coupoles ajourées de verre colorés.

Le Fort de Qaitbay

Situé à 6km au nord de Rosette, sur la rive occidentale du bras du Nil, il fut construit au 15ème Siècle, on l'appelle aujourd'hui Borg Rachid.

Il servait à défendre à la fois l’embouchure du fleuve et la ville.

Deux enceintes forment la citadelle qui contient une mosquée récemment reconstruite, une citerne et des entrepôts.

C'est dans ce fort que la pierre de Rosette a été trouvée en 1799 par les soldats français.

La stèle porte un décret de loi remontant à Ptolémée V, écrit en 2 langues et en 3 écritures, hiéroglyphe, démotique et grec.

C'est l'étude de cette pierre, dite de Rosette, qui permettra à Champollion, de déchiffrer l'écriture hiéroglyphique oubliée depuis plus d'un millénaire.

Elle est exposée au British Museum à Londres.

Le Musée de Rosette

Le bâtiment du musée de 4 étages est une demeure privée, datant du 18ème siècle.

Une maison mettant bien en évidence les particularités de l'architecture et de l'art arabe pendant cette période.

Ce musée renferme des objets utilisés pendant les combats de la population de Rosette contre l'occupant français (la compagne Égyptienne de Napoléon Bonaparte en 1798) et l'occupant anglais (la compagne militaire anglaise en 1807) ainsi que des objets de la vie quotidienne et de l'artisanat du peuple de Rosette.

Ce musée renferme également une copie de la fameuse pierre de Rosette, ainsi qu'un précieux document, le contrat de mariage du général français Minou, un des généraux français, convertit à l'islam et qui épousa Zoubayda, la fille d'un riche commerçant de la ville.

Il résida dans la maison connue sous le nom d'El Mizouni, c'est le premier mariage franco-égyptien documenté.

Point de départ:  

   

Hôtel au centre-ville d'Alexandrie.

Heure de départ : 8h00

Les départs plus tôt ou plus tard sont disponibles.

Retour à l’hôtel.

Coût:

150 euros par personne.

Les prix sont donnés à titre indicatif et pour un minimum de 2 personnes.

(Réduction 15% de 3 à 5 personnes.)

Les visites comprennent:

Les entrées sur les sites, les déplacements en véhicule privée, les services d'un guide privé francophone.

*Les pourboires ne sont pas inclus.